Archives de catégorie : Nouvelle-Zélande

Photos Nouvelle Zélande

La Nouvelle-Zélande, c’est magnifique !

Arrivés à Auckland en fin d’après-midi,on récupère le campervan jucy déjà réservé. On part directement à Tuakau à environ 60 km au sud dans un free camp en dehors de la ville.P_20160516_150711-01 Le camp ou plutôt le parking avec sanitaire (wc) est proche d’une rivière au calme.
Le lendemain, après avoir fait les courses on remonte au nord d’Auckland à Orewa au bord de l’eau. La région est sympa et on commence à apprécier le pays mais au vue des kilomètres qui s’enchaînent et de notre timing un peu cours en NZ, on décide de ne pas monter plus au nord, nous retournons vers Auckland. On trouve un free camp sur un parking aménagé avec une gigantesque aire de jeux derrière la piscine d’ Henderson. Je vais à la piscine le matin avec les filles pendant que Cyprien s’occupe du linge et du campervan. Il s’agit d’un grand complexe aquatique avec des toboggans, plusieurs piscines, jacuzzis, hammam et sauna. Les filles se sont régalées.
On part après se balader à Kare kare après avoir vu le lookout de Pukematekeo. La plage de Kare kare est une magnifique et immense plage de sable noir brillant comme des diamants au soleil.

DCIM101GOPROG0089650.

Nous sommes seuls, déambulant face à cette immensité, ce sable noir et ces vagues géantes!
On retourne dormir près de la piscine. Le lendemain matin, je vais nager pendant que les filles grimpent, sautent et se balancent dans les jeux géants. En route pour les Coromandels , on arrive à midi à Thames où l’on mange au bord de l’océan sous une pluie battante. Le soleil apparaît et Maxence joue au boomerang et on part observer avec Morgane les oiseaux dans l’eau.

On longe la côte et on dort au free camp de Waiomu.P_20160518_174637 On improvise un barbecue sur un feu de camp au bord de l’eau.
Ça nous réchauffe et les filles adorent être autour d’un feu de camp.
Le lendemain,on suit la route 309, on s’arrête voir les Waiau falls et une magnifique forêt de kauris.

DCIM101GOPROGOPR9908.

Les kauris sont une espèce endémique beaucoup utilisée pour les constructions et donc plus rares maintenant. Les forêts sont donc préservées. On doit se laver et brosser les chaussures en entrant et en sortant de la forêt pour ne pas amener de maladies. Ces arbres sont extrêmement beaux et gigantesques de part leur hauteur et le diamètre de leur tronc.

On repart sur la route et on s’arrête manger à Coromandels ville. On a une très belle vue sur la baie. P_20160519_094716Puis on traverse les vallées avec des paysages magnifiques, des forêts, des prairies, des montagnes.
On arrive ensuite à Cathedral cove .

DCIM101GOPROGOPR9972.

P_20160520_090432

C’est la fin de journée. On profite du magnifique coucher de soleil puis on dort sur le parking qui a quelques places aménagées pour les véhicules autonomes.
On passe une super journée à Cathedral cove et à hot water beach. Le matin on descend au bord de l’eau, il n’y a personne. Ce lieu extraordinaire est juste pour nous. On reste à observer et à profiter de cet endroit superbe .

DCIM102GOPROGOPR0083.

On remonte lorsque quelques personnes arrivent. Ensuite on arrive aux hot water. Il y a déjà quelques personnes dans les trous à profiter de l’eau chaude. On creuse notre petit trou à notre tour. Les filles sont super enthousiastes. Nous aussi on profite de l’eau chaude ! Certains endroits sont vraiment brûlants, il faut bien réguler avec l’eau plus froide. Il fait frais, mais avec le soleil, on arrive à se doucher sur le parking de la plage à l’eau froide !
DCIM102GOPROGOPR0098.On part dormir au bord de l’eau à Pauanui. On est encore très peu nombreux, juste nous et un grand bus aménagé. Le coin est agréable, il y a même des maisons perchées sur le flanc de la falaise entre les arbres.

 

Pour faire nos courses et découvrir l’ambiance, on cherche où trouver des marchés. Le matin on va au marché fermier de Tauranga. Ce petit marché de producteurs locaux se situe dans une ecole maternelle. On discute avec les producteurs, il y a un chanteur, bref l’ambiance est sympa! On rencontre même un français produisant des pommes, habitant la NZ depuis une quinzaine d’années et ayant vécu une vingtaine d’années en Australie également. Les filles jouent dans la gigantesque aire de jeux de l’école primaire puis on reprend la route.
On arrive vers 15h à la Red wood forest de Rotorua sous la pluie et dans le froid. P_20160521_155741-01On décide quand même de randonner dans cette gigantesque et magnifique forêt pendant 1h30 environ. La nuit tombée on part dormir dans la campagne près de Waiotapu, nous sommes dans la région de Rotorua, où l’activité volcanique est visible partout, on voit les fumerolles partout sur la route.

DCIM102GOPROG0300195.

On part à Waiotapu le matin. Un grand jeyser est provoqué vers 10h . C’est tellement hasardeux lorsqu’il se met en éruption, qu’il le provoque pour que tous les visiteurs puissent voir cet exceptionnel phénomène. La randonnée est très ludique puisque l’on peut observer differents phénomènes volcaniques . Certains sont immenses. L’ après midi, on continue nos découvertes volcaniques par le site d’Orakei. Il n’y a quasiment personne.

DCIM102GOPROGOPR0339.

Peut être est-ce car le temps est plutôt couvert. On traverse en bateau et on découvre en premier une impressionnante cascade multicolore de lave. On continue la randonnée tranquillement. Le site est vraiment splendide!

 

On s’arrête dormir dans un free camp près des Huka falls vers Taupo. Il fait extrêmement froid, le réveil est difficile. On s’habille chaudement et on part voir les Huka falls.
On passe une bonne partie de la journée sur la route. On traverse le Tongariro par la « desert road »,et on observe les montagnes enneigées.

On fait un arrêt shopping et jeux à Palmerston. On en profite pour acheter des vêtements chauds. On y découvre également une excellente boulangerie pâtisserie. On se régale avec du très bon pain et des éclairs en dessert.
Petit arrêt pour la nuit dans un terrain municipal à Rangiwahia pour 10 dollars avec électricité. On paye dans l’honesty box. C’est bien entretenu et propre.
Le lendemain, il pleut. On en profite pour s’arrêter sur la route à la bibliothèque de Masterton. Cela nous permet de faire un peu de lecture en anglais avec les filles. Lors d’une éclaircie les filles s’amusent dans une géante aire de jeux en bois ressemblant à des châteaux, magnifique !P_20160525_120652_1-01
On arrive ensuite dans un camping où l’on rencontre des français. Pendant la nuit, on essuie une grosse tempête avec des orages. Le van bouge avec le vent et les montagnes grondent. On entend même une sirène d’alerte.
On est près de Eketahuna où se trouve le centre national des Kiwis . La visite se fait en grande partie à l’extérieur et il pleut vraiment très fort. Tant pis pour les kiwis. On continue donc notre route vers le sud.

On va à Wairarapa au bord du lac pour dormir. On y arrive tard, on est tout seul. Le lendemain matin on observe le soleil se lever sur le lac puis direction Cap palisser pour voir les otaries.
La route pour atteindre la pointe de l’île du nord est superbe.  Sous un magnifique soleil, on voit de l’autre côté de la mer, les montagnes enneigées de l’île du sud!
On arrive à la fin de la route et on aperçoit le long de la côte des dizaines d’otaries. Les filles ont les yeux qui pétillent à la vue de ces animaux. On s’en approche doucement, on essaie de se faire le plus discret possible pour ne pas les déranger.
Un peu plus loin, un paysage magnifique au milieu des rochers et de cette eau d’un bleu glacial s’offre à nous. Des bébés otaries et des jeunes se dorent au soleil et se baignent. On restera un long moment à les observer en silence.P_20160526_111344-01 Un d’entre eux peu farouche vint à notre rencontre. Il posa même pour quelques photos, nous regardant d’un air curieux.

Après cette belle journée, on arrive à Wellington chez Jenie. C’est une connaissance d’Adree notre ami malais. Avec sa fille, elles nous ont accueilli chaleureusement dans leur maison sur les hauteurs de la ville.
Le lendemain matin, les filles jouent dans une aire de jeux. En fait, il s’agit d’un centre d’accueil parents/enfants. La responsable nous invite à rester et à partager les activités avec eux. On a pu discuter avec les autres mamans et les filles ont joué. Ce fut un moment très intéressant et fort sympathique.
L’après midi, on visite le célèbre Musée Tepapa. Il retrace l’histoire de la Nouvelle-Zélande, ses rites et coutumes, ses phénomènes climatiques, et explique ses tremblements de terre .
On passe une excellente soirée dans le centre ville qui est très animé et on déguste de délicieux hamburgers frites dans un resto réputé pour sa viande et ses hamburgers. Puis on rentre dormir au port de plaisance Evans bay marina avant de prendre le lendemain matin le Ferry pour Picton sur l’île du sud .

L’île du sud

On mange un bout sur les hauteurs de la ville de Picton puis on va directement à Blenheim pour faire quelques courses.
On part s’installer dans notre freecamp à Tua marina à l’embranchement de l’océan et du fleuve pour dormir. Le lieu est superbe, un peu magique même. On observe les vagues dessinant des mouvements aléatoires entre la mer et le fleuve.
On va ensuite à Seddon dans un camping entouré par des vignes. Il y a une petite maison commune très bien aménagée. On y rencontre de nombreux travaileurs saisonniers. L’ambiance est sympathique. On discute pas mal en cuisinant.
On visite le vignoble Yealands estate en suivant leur white road. Le parcours est parsemé d’arrêts avec des explications sur le domaine. Les moutons d’une race ancienne broutent au milieu des vignes. P_20160529_152641-01Un petit poulailler avec des petits panneaux solaires, où se mélent poules et canards écoutant de la musique classique, se trouve au milieu des vignes et de belles plantations. Au bout de la propriété, on est sur les falaises qui surplombent l’océan pacifique, avec une vue sur toute la côte, là encore c’est un paysage incroyable.

On roule vers Kaikoura. En chemin on s’arrête à une rivière nous menant à une cascade où les bébés otaries jouent et restent avant d’aller dans la mer.
On part ensuite faire une randonnée jusqu’au premier view point du Mont fyffe. Ça grimpe dur! P_20160530_121657-01Mais au bout d’une bonne heure environ ,un splendide paysage s’offre à nous, cette montagne domine le plateau de Kaikoura. C’est est une petite ville où l’on vient souvent pour les sorties en mer pour voir les baleines… Un chemin permet de marcher tout le long de la côte. Au bout de la route, de nombreux rochers tapissent la mer. On a l’impression de marcher sur l’eau, au milieu des oiseaux. P_20160530_150144-01Je monte avec Maxence ensuite aux différents view points. On peut observer la mer à perte de vue. C’est superbe !
Ensuite, direction notre camping au coeur des montagnes. Il fait nuit. On est tout seul. Les propriétaires ont une ferme et y travaillent toute la journée. Le lendemain matin, on découvre le lieu magnifique où l’on est. Les montagnes nous entourent, des daims et des biches broutent tranquillement dans les prairies autour de nous.

On roule une bonne partie de la journée et on arrive enfin à Christchurch. On retrouve Anėa et un de ses amis en ville pour manger un bout. Anéa est la soeur d’une très bonne amie, et elle est à la fin de son année passée en NZ. On passe une très agréable soirée ensemble. On part dormir à côté de l’aéroport dans un camping holidays park.

Le lendemain, nous voilà en route pour le lake Ellesmere, où l’on passera une nuit dans le camping municipal de Southbridge. On est au bord de l’océan, le lieu est magnifique.

DCIM103GOPROGOPR1181.

Les galets polis par la mer, et la plage déserte brillent sous un splendide soleil.
Anea est restée longtemps à Akaroa. Nous partons donc découvrir cette jolie ville anciennement française. La première journée, on sillonne la ville, on part marcher tout le long de l’eau et découvrir le phare. En effet, on retrouve des commerces aux noms français et une ambiance très « frenchie » .
On passe la nuit au camping de Duvauchelle. P_20160602_143138-01Une grande salle commune est chauffée spécialement pour nous, le coin canapés nous permet de nous poser confortablement au chaud.
Le 2eme jour, on randonne sur les hauteurs, on part du phare puis à travers les forêts, on voit les différents cimetières, puis on monte sur la colline, et on redescent près de l’office de tourisme. Cette petite ville a une atmosphère vraiment attrayante et agréable.

On repars sur Christchurch pour rencontrer notre famille couchsurfing dans le quartier Halswell, avec qui nous allons rester 3 nuits. Cette famille est composée de Craig et Rebekah, tous deux travaillant dans le domaine de la géologie et leurs 2 enfants de 14 et 17 ans. Ils nous accueillent très chaleureusement dans leur maison avec un excellent repas. C’est un week-end. Donc le lendemain matin on part avec les 2 enfants marcher dans la forêt. Puis on rejoint leur parents travaillant à aménager et à entretenir des chemins de riding. Le terrain appartient à un bon ami.
On part ensuite au marché fermier de Riccarton. Les odeurs et les couleurs de ce marché régalent nos sens. Je décide d’acheter de quoi faire 2 bons repas pour nos hôtes.
L’après midi est consacrée à jouer au sein d’une immense aire de jeux , le margaret mahi family playground situė près de la cathédrale du centre de Christchurch. P_20160604_140420-01Cet espace de jeux est géant et très bien pensé. Des tobogans très larges, à l’araignée géante, en passant par des petits trampolines intégrés au sol, des tyroliennes, et des murs d’escalade dessinant des colines … ouahhhh !
On passe une super soirée avec nos hôtes et le lendemain on débute par le marché du riccarton race course. Il y a de la musique, un géant vide grenier, quelques fruits et legumes et des stands de nourriture tres varies. On craque pour un stand de crêpes francaises sales et sucrees. Le jeune homme d’une vingtaine d’années est francais et vit en NZ depuis une dizaine d’années.
L’après-midi se termine par une balade à la sumner beach à l’est de Christchurch. On marche au bord de l’eau et on s’amuse sur les rochers et dans les grottes.
On quitte avec regrets notre famille hôte pour une dernière nuit au camping près de l’aéroport avant de prendre l’avion pour Tahiti au petit matin.